Analyse 2017 – 4/15 : Certificat d’Étude de Base : au-delà du traitement médiatique

Classé dans : Analyses 2017 | 0

Depuis quelques années, vers le mois d’avril, les journaux publient des dossiers pour « bien préparer » les élèves à passer les épreuves du Certificat d’Étude de Base (en d’autres mots le CEB). Des médias rapportent qu’un enfant sur quatre se dit stressé par le CEB.

 

Depuis que le système scolaire oriente ses politiques éducatives vers une politique de « pilotage par les résultats » à travers notamment des épreuves externes telles que le CEB, les enseignants disent ressentir également une pression. Les résultats scolaires de leurs élèves interrogent leurs pratiques. Certains enseignants font ce qu’on appelle du « bachotage », c’est-à-dire qu’ils apprennent les mécanismes aux élèves pour favoriser la réussite de leurs épreuves externes. Mais à force de bachoter, les élèves maitrisent-ils réellement les compétences attendues ou sont-ils capables uniquement de bien réussir les examens ?

 

Quelles sont les conséquences de cette pression exercée sur les élèves ? Le système éducatif francophone ne prône-t-il pas finalement un système où la réussite de l’évaluation certificative est le but premier. L’acquisition des savoirs de bases et de compétences ne serait que secondaire ?

 

Lire l’analyse dans son intégralité : « Certificat D’Étude de Base : au-delà du traitement médiatique », une analyse de Flore Lecolier