La dépendance aux drogues : Quelle prévention ?

La consommation de drogues est considérée comme un des grands problèmes sociaux de notre époque. La toxicomanie est majoritairement associée à des représentations négatives, images de mort (overdose), images de déchéances individuelles et sociales, images de désordres sociaux (crimes et délinquances). La perception du problème par nos sociétés constitue une forme d’appréhension du phénomène qui a sans doute un impact décisif sur les politiques suivies en matière de toxicomanie. Il paraît cependant souhaitable de confronter les représentations collectives du préjudice associé à la drogue avec une évaluation monétaire, qui se veut objective, du coût de la drogue.

 

Quelle aide pour nos enfants ?

SAJ, SPJ, IPPJ, AMO, CPMS, centres ouverts, centres fermés… Autant d’acronymes et de termes que l’on entend régulièrement dans les médias. Il n’est pas toujours simple de s’y retrouver parmi toutes ces institutions pour qui n’y est pas plongé quotidiennement. Après un survol du point de vue historique et juridique de l’aide à la jeunesse, nous allons tenter d’y voir plus clair et nous attacher particulièrement aux SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse) et SPJ (Service de Protection Judiciaire) pour terminer en posant les jalons d’un débat sur le type d’aide à la jeunesse que l’on veut pour nos enfants.

 

Entre la famille et le travail : L’accueil extrascolaire

Dans notre société en constante et rapide mutation où les besoins du monde du travail (flexibilité des horaires, formations, travail des femmes, etc.) sont de plus en plus explicites, et l’égalité des chances (de réussite pour tous vers une mixité sociale) un objectif à atteindre, une attention toute particulière doit être accordée à l’accueil des enfants durant leur temps libre. Bref, « famille et monde du travail ont connu des révolutions silencieuses, porteuses de nouveaux besoins en matière d’accueil et d’éducation des enfants ». Une série de questions se pose… Quels sont les besoins de garde / d’accueil des familles ? Comment y répondre ? L’école propose-t-elle un ‘rythme d’accueil’ adapté à l’évolution de notre société (famille, travail, etc.) ? Qu’est-ce que l’accueil extrascolaire ? Nous allons tenter d’y répondre, mais avant tout, fixons le cadre contextuel à l’intérieur duquel nous nous situerons ; envisageons un aperçu général du vécu des familles en termes d’organisation du quotidien.

 

L’école, combien ça coûte ?

J’ai dépensé 150 euros récemment pour financer la rentrée des classes de mon fils ! Et après ça, on vous dira que l’école est gratuite ! Et à ça, il faudra ajouter tous les frais durant l’année, les photocopies, la piscine et tout le reste ! Et j’en ai trois en plus ! Un tel propos peut être entendu encore aujourd’hui de la bouche de parents et est révélateur. Or, la Constitution, avec d’autres textes fondamentaux au niveau international, affirme que Chacun a droit à l’enseignement dans le respect des libertés et droits fondamentaux. L’accès à l’enseignement est gratuit jusqu’à la fin de l’obligation scolaire.
En réalité, quelques nuances doivent être introduites : en disant que l’enseignement est gratuit, on veut bien dire que l’enseignement est gratuit. En effet, les professeurs sont payés par l’Etat et ce dernier met sur pied diverses stratégies pour réduire au maximum le coût de la scolarité à charge des élèves et de leur famille. Les lignes qui suivent voudront donc nuancer cette idée d’ « école gratuite payante » par des références historico-légales et discuter ensuite du coût de la scolarité pour les élèves et leur famille, laissant de côté la grande majorité des considérations financières relatives à l’enseignement au niveau de notre Communauté
française.

 

La culture scolaire : Distance entre culture scolaire et culture familiale La culture scolaire au service de la mobilité sociale ou au service d’une compétition sociale

Chaque ‘groupe’ ou ‘groupuscule humain’ organise la socialisation de ses enfants de façon à veiller à son bon fonctionnement, elle va leur transmettre savoirs, savoir-faire et savoir-être. Et, à l’intérieur de ces sociétés humaines… « l’école est pour beaucoup un des seuls endroits où ils peuvent se construire. Des parents devant déjà faire face à des difficultés telles que le chômage, l’isolement, l’exclusion n’ont plus la force de se battre pour donner à leurs enfants les ‘repères’ nécessaires ».

Toutes les familles n’ont donc pas les mêmes attentes vis-à-vis de l’école : chaque élève est différent, chaque élève attend, comprend, décode la culture scolaire de manière inégale. Sur quoi se base cette culture scolaire ? Qu’est-ce qui est transmis ? S’adresse-t-elle à tous ? L’école répond-elle différemment en termes de culture aux besoins de chacun ?

 

La dépendance aux drogues : Quelle prévention ?

La consommation de drogues est considérée comme un des grands problèmes sociaux de notre époque. La toxicomanie est majoritairement associée à des représentations négatives, images de mort (overdose), images de déchéances individuelles et sociales, images de désordres sociaux (crimes et délinquances). La perception du problème par nos sociétés constitue une forme d’appréhension du phénomène qui a sans doute un impact décisif sur les politiques suivies en matière de toxicomanie. Il paraît cependant souhaitable de confronter les représentations collectives du préjudice associé à la drogue avec une évaluation monétaire, qui se veut objective, du coût de la drogue.

 

La place de l’enfant dans la société : L’enfant existe mal?

Cette analyse sur la place de l’enfant dans la société actuelle se penche sur la situation de l’enfant dans la société occidentale, européenne. Nous ne pouvons évidemment manquer d’évoquer l’état de l’enfance dans les pays dits moins favorisés. Il s’agit, au-delà d’un devoir d’honnêteté intellectuelle, d’une obligation éthique. Cependant, étant donné que notre expérience de terrain se déploie dans un contexte occidental, européen, l’honnêteté intellectuelle veut aussi qu’on s’y intéresse de plus près. Surtout si l’objectif de cette analyse est en quelque sorte de répondre à la question « L’enfant existe mal ? ».

 

La violence dans les relations amoureuses chez les adolescents

La violence au sein des couples, c’est une réalité : en Belgique, au moins une femme sur 5 en est victime. Il s’agit bien d’un véritable problème de société… et les jeunes n’y sont pas à l’abri. Ainsi, ce qui se présente au départ comme une idylle amoureuse peut se transformer, en véritable cauchemar.

 

Ecole et religion : liaison dangereuse ?

Dans un pays qui se dit libéral, je constate que l’islam a la part belle pour nous imposer ses lois à la con et que nous soyons obligés de nous plier à leurs exigences. Tant que toutes ces histoires de religions nous pourriront la vie, JAMAIS le peuple humain ne trouvera de repos. Je vais vous dire quelque chose : dans 10 000 ans, lorsque des êtres supérieurs vous découvriront sous une tonne de poussière, ils diront : mais qu’est-ce que c’est que ces conneries que racontaient nos ancêtres ? A méditer !

 

Le sens du rythme : Rythmes scolaires, biologiques et psychologiques de l’enfant et de l’adolescent

Tandis que les problèmes posés par la réalisation d’une plus grande égalité d’accès à l’éducation et d’une amélioration des chances données à tous de profiter de ses avantages préoccupent les enseignants, les parents, les décideurs et la communauté des chercheurs, la question de l’adaptation de l’enseignement à la vie réelle est désormais une considération de première importance. Les spécialistes de l’éducation s’efforcent donc de trouver les moyens de mobiliser l’intérêt et l’énergie de tous les élèves, de réduire l’échec scolaire et d’élever les niveaux de tous ceux qui participent à l’enseignement.

 

Le sport chez les jeunes : Le sport c’est la santé !

Il semblerait que la condition physique des jeunes devienne de plus en plus inquiétante et, double souci pour ce qui est du cas des jeunes filles. En effet, les jeunes deviennent de plus en plus sédentaires et la pratique d’un sport ne fait plus partie de leurs priorités et de leurs intérêts principaux. Si bien que : les chiffres de l’obésité chez nos jeunes ne cessent d’augmenter, celle-ci étant causée par un apport énergétique trop important, mais principalement par un manque d’activité physique.

 

Evaluations et échecs scolaires : où en est-on en 2008 ?

Les recherches foisonnent autour de l’école, de l’échec scolaire en particulier. Mais ce ne semble pas neuf ; en 1946 déjà, des bataillons de chercheurs, de pédagogues, de sociologues, d’enseignants, ont réalisé des travaux, des enquêtes, des surveys, des sondages qui remplissent des kilomètres de rayons de bibliothèques pédagogique et qui, en dehors du fait de créer des emplois et d’alimenter des conversations sur la problématique de l’échec scolaire, du redoublement, de l’exclusion, n’ont, il faut bien le reconnaître, débouché sur aucune solution concrète.

 

L’évolution de la place de l’enfant dans la société

La thématique que nous avons choisi d’explorer est celle de l’évolution de la place des enfants dans la société. En effet, notre action émergeant dans un univers éducatif de plus en plus complexe au sein duquel l’enfant occupe une place centrale, il nous semblait primordial de nous pencher sur cette dernière en tentant d’y apporter un éclairage à la fois actuel et historique.

 

L’éducation à la santé et la promotion du sport à l’école Mens sana in corpore sano

A travers ce document, nous proposons un aperçu d’un ensemble de considérations (d’observations) relevant à la fois de la santé et du sport dans et hors du cadre de l’école.

 

Mixité sociale, égalité des droits et égalité des chances

Cette vision de la mixité sociale vue en vis-à-vis de l’égalité des droits et des chances a été posée à l’Assemblée générale de la FAPEO en avril 2007. Nous avons donc fait le choix
d’inférer une analyse sur ce thème. De plus, celui-ci fait particulièrement écho en ce moment étant donné la récente actualité et la naissance de ce nouveau ‘décret mixité’ (qui est une révision du ‘décret inscription’).