Classé dans : Info, Non classé | 0

Chère École,
J’ai toujours cru que je pouvais te faire confiance, que mon enfant était entre de bonnes
mains avec toi. J’ai cru à tes belles paroles, ce que tu appelais tes « missions ». Je me
réjouissais de voir comment tu allais, comme tu le clamais haut et fort, « promouvoir la
confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves ». J’aurais dû voir
que c’était trop beau pour être vrai, que tu ne joindrais pas l’acte à la parole. Dans l’absolu,
s’il ne s’était agi que de moi, j’aurais juste pris acte et passé mon chemin.
Laisse-moi te conter à quel point tu as fait mal à mon enfant.

UNE ÉPOPÉE SCOLAIRE DE 18 MOIS SOUS LE POIDS DU COVID-19

Le 16 mars 2020, l’enseignement belge connaissait un grand bouleversement : le premier confinement lié à l’épidémie de Covid-19 a du jour au lendemain imposé aux établissements scolaires de fermer leurs portes et d’organiser « la continuité pédagogique ». Les … Lire la suite­­

Illectronisme ; les oubliés du numérique

L’état de dépendance de notre société envers les technologies numériques est de plus en plus important. La numérisation des services publics et privés, extrêmement rapide sous les effets de la crise sanitaire, a plongé toute une partie de la population … Lire la suite­­

Bien-être à l’école, un outil en matière de prévention en santé mentale des élèves ?

« Quand un travailleur ne sait plus se lever le matin pour aller travailler, on dit qu’il est en burn-out. Quand un élève ne sait plus se lever le matin pour aller à l’école, on dit qu’il est fainéant ! » LES … Lire la suite­­