Circulaire 8052 – Covid-19 : Dispositions pour la fin de l’année 2020-2021 relatives à l’organisation des épreuves d’évaluation sommative, à la sanction des études et aux recours

Classé dans : Circulaires | 0

Pour télécharger la circulaire 8052, cliquez ici

Madame, Monsieur,

Comme les circulaires du jour le précisent, il a été décidé de maintenir, pour la rentrée du 19 avril, les modalités d’organisation de l’enseignement telles qu’elles étaient en vigueur avant le 22 mars dernier. La volonté est de permettre le retour en présentiel pour tous les élèves le 3 mai prochain.

En ce début de 3e trimestre de cette année scolaire particulière, il est important de fixer des repères clairs et rassurants en termes d’organisation des épreuves sommatives, de sanction des études et de recours. C’est l’objet de la présente circulaire.

En effet, nous devons à nos élèves de leur permettre de progresser dans leur parcours scolaire malgré les circonstances que nous traversons, en tenant compte des effets de la crise sanitaire sur leurs apprentissages mais aussi sur leur bien-être et sur leur santé mentale.

Dans cette perspective, je souhaite attirer votre attention sur les points suivants :

  • Le dispositif prévu dans la circulaire repose sur la confiance portée aux équipes éducatives dans l’appréciation des conditions de réussite : j’ai en effet la conviction que vous aurez à coeur de concilier l’intérêt pédagogique et psycho-éducatif de vos élèves en prenant en considération d’une part leur niveau d’apprentissage et leurs résultats et, d’autre part, leur bien-être psychologique et émotionnel.
    Cela signifie que, plus que jamais, il importe d’accorder aux décisions de redoublement un caractère exceptionnel et de favoriser le passage dans l’année supérieure, le cas échéant en soutenant les élèves par des dispositifs d’accompagnement et de remédiation.
  • Je vous demande de continuer à faire porter les apprentissages et les évaluations à venir sur les « essentiels » tels que définis dans le document « Essentiels et balises diagnostiques pour la rentrée 2020 ».
  • J’insiste sur la nécessité de privilégier au maximum les temps de cours et d’activités didactiques durant la période qui nous mène à la fin de l’année scolaire en tenant compte des écarts d’apprentissage qui ont pu se creuser entre les élèves. S’il vous revient entièrement de déterminer les modalités d’appréciation de la réussite des élèves, je rappelle que, particulièrement pour l’enseignement secondaire, les évaluations ne doivent pas nécessairement prendre la forme d’une session d’examens avec suspension des cours et que des formes alternatives peuvent être mises en place (session allégée ou raccourcie, évaluations sommatives sans suspension des cours, par exemple). Dans tous les cas, il convient de ne pas accentuer la pression que nos jeunes subissent déjà étant donné le contexte de crise sanitaire.
  • Enfin, je demande avec insistance d’instaurer un dialogue entre les écoles et les parents en y associant les agents PMS, et ce particulièrement pour les élèves dont les perspectives de réussite ne sont pas assurées.

Je tiens à vous assurer encore une fois de mon engagement entier au service des écoles, de nos élèves et de tous les membres des personnels de l’enseignement.

Caroline DESIR

Pour télécharger la circulaire 8052, cliquez ici