Déclaration de Politique FWB 2019-2024

Classé dans : Elections 2019 | 0

La Déclaration de politique de la Fédération Wallonie-Bruxelles 2019-2024 est sortie.

Vous pouvez la découvrir ici : DPC-2019-2024.

 

Voici son introduction :

dpc couvLa Fédération Wallonie-Bruxelles est un trait d’union essentiel entre les citoyennes et citoyens[1] francophones de notre pays. Elle les rassemble dans une même appartenance et elle les inscrit dans une même dynamique culturelle. Elle est aussi au coeur des défis auxquels ils font face. Chargée de les former, de les instruire et de leur fournir les outils de l’émancipation, elle les accompagne tout au long de leur vie.

La Fédération Wallonie-Bruxelles doit permettre aux francophones de s’instruire et de se cultiver. Elle doit favoriser leur épanouissement. Le bien-être des enfants, des jeunes, des générations futures sont au coeur de son action. La Fédération doit les aider à développer leur sens de l’innovation et de l’initiative. Elle doit les encourager à devenir autonomes et responsables, à accomplir des efforts et à prendre part pleinement à la société.

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles entend offrir aux Wallons et aux Bruxellois un maximum de possibilités de se réaliser et de prendre leur avenir en main, tant de manière individuelle que collective. Chaque mesure devra permettre l’émancipation de tous, contribuer à la réduction des inégalités et encourager la participation des enfants, des jeunes et des familles, avec une attention particulière pour les plus précarisés. Le Gouvernement s’engage à définir un plan quinquennal de lutte contre la pauvreté en collaboration avec les acteurs du secteur, ciblant en particulier la pauvreté infantile.

L’heure est à l’affirmation d’une ambition nouvelle.

La préparation des jeunes, de tous les jeunes, aux exigences, aux enjeux et aux opportunités que présente l’avenir sera au coeur des préoccupations, notamment en ce qui concerne les défis technologiques, climatiques et démocratiques.

La Fédération, à travers un enseignement d’excellence et la culture démocratisée, fera tout pour les émanciper et les préparer au monde de demain. Elle a un rôle clé à jouer dans le redéploiement économique de la Wallonie et de la Région de Bruxelles-Capitale. La poursuite du redéploiement économique des deux Régions passe nécessairement par un enseignement de qualité, ce qui nécessite entre autres une confiance accrue aux acteurs de terrain et des formations en lien avec le monde du travail. Elle veillera spécifiquement à l’adéquation entre la formation et les métiers, notamment les métiers en pénurie.

La Fédération Wallonie-Bruxelles contribuera à rendre chacun conscient de l’urgence climatique et de la nécessité d’une transition écologique. La Fédération apportera une contribution substantielle aux efforts en cours pour repenser nos modes de vie et de consommation et pour préparer aux nouveaux métiers de l’environnement et à l’usage des technologies propres. La Fédération, partie prenante à l’Accord de Paris, doit intégrer l’urgence climatique au coeur de son action. Dans ce but, un plan transversal sera élaboré en associant largement l’ensemble des secteurs, les acteurs de la société civile, les corps intermédiaires (tels que les pouvoirs organisateurs, les syndicats, les associations de parents), les citoyennes et citoyens et le Parlement. Ce plan déclinera les actions à mettre en oeuvre dans toutes les compétences de la Fédération pour viser la neutralité carbone au plus tard en 2050, et de 55% de réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990. En particulier, il visera à intégrer cet enjeu au coeur des contenus de toutes les missions de la Fédération (éducation, enseignement supérieur, culture, etc.) de même qu’à le concrétiser au sein de la gestion propre de la Fédération, de ses outils et des institutions qu’elle subventionne (bâtiments, plans de déplacement, fonds financiers, marchés publics, etc.).

Les contenus scolaires et les compétences à acquérir intégreront le mieux possible les enjeux à venir : la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité, le défi des nouvelles technologies et du numérique, la nécessité d’une démocratie renouvelée, le développement socioéconomique, renforçant la participation des citoyens.

Le Gouvernement veillera en outre à assurer un soutien efficace et la plus grande sérénité possible aux acteurs des secteurs relevant de la Fédération, dont l’apport à notre société est hautement appréciable et doit être mieux reconnu.

L’enseignement, principale compétence exercée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, demeurera bien entendu la priorité absolue. Même dans un contexte budgétaire défavorable, l’ambition doit être de mise. A travers le Pacte pour un enseignement d’excellence, les élèves recevront des apprentissages et des savoirs à la hauteur des défis qui les attendent. Tous seront tirés vers le haut, dans un esprit d’émancipation qui ne sera jamais pris en défaut et avec une volonté farouche de n’abandonner personne sur le bord du chemin. Le Gouvernement recherchera des moyens supplémentaires pour lutter contre le décrochage scolaire, mais aussi pour permettre aux jeunes issus des milieux en difficulté de s’affranchir et de vaincre les déterminismes de tous ordres.

Le Gouvernement utilisera les leviers dont il dispose pour consolider le rôle et l’autonomie du secteur associatif qui, à côté des services publics, est essentiel pour la cohésion sociale et la vitalité démocratique. Le Gouvernement utilisera les leviers dont il dispose pour consolider le rôle et l’autonomie du secteur associatif en veillant à mettre en oeuvre dans ses politiques les principes de la Charte associative.

Dans une Belgique fédérale où les Régions exercent de plus en plus un rôle moteur, la Fédération Wallonie-Bruxelles jouera pleinement le sien en garantissant l’union et la solidarité entre tous les francophones. Elle sera leur ciment, leur stimulant et leur inspiratrice : à tous les âges, dans leur vie privée comme dans leur vie professionnelle, elle les aidera à se projeter dans l’avenir, à concevoir leurs projets et à les réaliser. Tous les acteurs seront à leurs côtés, soutenus par le Gouvernement, pour les accompagner dans leur essor.

[1] Dans le reste du texte, quand le masculin est utilisé, les termes génériques employés quant aux fonctions et

métiers désignent tant des femmes que des hommes.

 

Pour lire la DPC dans son entièreté : DPC-2019-2024.