Lire le Trialogue dans son intégralité: TRIALOGUE 93

N°93 / Septembre – Décembre 2019

Édito

Couverture TL93

À l’heure d’écrire ces quelques lignes, la Belgique fonctionne toujours en mode « affaires courantes » ; les résultats électoraux du mois de mai sont toujours sources de négociations. La Fédération Wallonie-Bruxelles vient de revêtir ses nouvelles couleurs. Nos attentes quant aux changements attendus se portent dorénavant vers notre nouvelle ministre de l’enseignement obligatoire, Caroline Désir. Quand l’enseignement privé confessionnel et dogmatique ne cesse de réclamer toujours plus abusivement les deniers publics, interprétant à sa façon notre constitution, l’enseignement officiel, l’école publique, l’école pour tous, pourront-ils enfin retrouver priorités et justes mesures par l’autorité publique ?

L’école doit évolue, ces changements sont nécessaires et appuyés par de nombreuses analyses de notre système actuel. Et pourtant, dans les chantiers de ces dernières années, la mise en œuvre opérationnelle des différentes actions n’est pas (encore) suffisamment balisée. La FAPEO a largement diffusé son mémorandum et a été consultée lors des négociations. Nous espérons que nos recommandations seront entendues et pourront prendre forme dans cette législature. Est-ce que l’école pourra avancer ? Nous avons eu l’occasion de rappeler nos attentes. Serons-nous plus qu’écoutés ? Nous revenons dans ce numéro sur ces défis.

Le début de cette année scolaire correspondait également à la mise en pratique des mesures de « gratuité scolaire » dans l’enseignement maternel, pour chaque enfant, tous réseaux confondus. Une obligation constitutionnelle qui commencerait enfin à être respectée. C’est un début ! Et surtout, un réel soulagement pour de nombreuses familles. Mais malgré tout, cette mesure implique une vigilance accrue de la FAPEO tant certains tentent de contourner cette obligation de différentes manières, parfois très créatives. S’assurer que tout enfant puisse disposer des moyens matériels à sa scolarité, ferait-il peur ?

Reconnaitre les intérêts d’une scolarisation dès cinq ans… c’était le sujet d’une analyse FAPEO, reprise dans cette édition du Trialogue, de même qu’une autre sur un sujet toujours pressant : les toilettes à l’école. Cette analyse se penchera sur la violence et le sentiment d’insécurité autour de cet espace confiné.

Notre rubrique « le saviez-vous » revient sur les derniers changements dans le cadre de la gratuité scolaire ou encore au sujet du conseil de participation. Saviez-vous que, partout, dans chaque école, dès cette année, ce sont quatre conseils de participation qui doivent être tenus et non plus deux ? La participation des parents y est nécessaire. Cette participation, établie depuis 1997, est renforcée avec ces dernières mesures. Alors c’est à nous, parents, de remplir nos obligations, d’assurer nos droits, de remplir nos devoirs de parents. Que nous nous portions candidats dans le comité d’une association de parents ou assistions « juste » aux réunions, alimentons les réflexions, participons. Les écoles sont maintenant obligées de s’engager dans un « plan de pilotage ». Elles y rentrent en trois phases : certaines ont travaillé à leurs objectifs l’année dernière, les écoles de la deuxième phase vont entamer le travail tandis que les parents de la dernière phase seront consultés en fin d’année. Dans tous les cas, les objectifs doivent être approuvés en conseil de participation et c’est là que vous, parents, avez un réel rôle à jouer. N’hésitez pas à contacter l’équipe FAPEO et vos contacts régionaux pour toute question. Nous répéterons notre slogan encore et encore : « Parents, mobilisez-vous ! L’école, c’est aussi votre affaire ».

Bonne lecture …

Luc Pirson

Président de la FAPEO

Lire le TRIALOGUE 93 dans son intégralité.