Étude 2020: Travail scolaire en temps de Covid-19 – De la responsabilisation des parents aux inégalités scolaires structurelles

Classé dans : Etude, Etude 2020 | 0

Pour télécharger l’étude complète, c’est par ici.

 

À partir du lundi 16 mars 2020 les cours ont été suspendus, par arrêté de l’autorité fédérale, et ce jusqu’au 25 mai 2020, date du retour partiel et progressif à l’école pour certaines classes.

De son côté, la Ministre de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a permis aux écoles de donner du travail à domicile.

Pour assurer la continuité pédagogique, des travaux à domicile pouvaient être prévus, dans le « souci d’assurer une égalité devant les apprentissages », précisait la circulaire 7515. Les modalités ont été laissées à l’appréciation des équipes éducatives, selon un certain nombre de balises.

Quelles étaient ces balises ?
Ont-elles été respectées par les écoles ?
N’a-t-on pas considéré trop hâtivement que les élèves seraient autonomes dans le travail scolaire ?
N’a-t-on pas risqué de ce fait de sur-responsabiliser les parents dans le soutien de cette tâche ?
Et de renforcer la pression scolaire sur eux ?
Quelles ont donc été ces pratiques ?
Cette délégation pédagogique n’a-t-elle pas eu pour effet de révéler voire de renforcer des inégalités scolaires structurelles ?
Quand les parents – notamment ceux des milieux populaires – n’étaient pas nécessairement en mesure d’accompagner leurs enfants dans la réalisation de ce travail ?
Ou n’étaient simplement pas en possession des équipements et du matériel informatiques et numériques appropriés ?
Ou n’avaient pas les compétences pour les utiliser ?
Ou encore, ne possédaient pas le langage et les codes scolaires qui auraient permis de répondre aux attentes de l’école ?

Nous vous proposons dans cette étude de revenir sur le vécu des parents en matière de travail scolaire pendant la période de confinement, en partant de l’enquête que nous avons réalisée, qui nous a permis, grâce à des données chiffrées et des témoignages, de mettre en exergue, en cette période chahutée, les dysfonctionnements et les failles de notre système scolaire.