Classé dans : Info, Non classé | 0

Chère École,
J’ai toujours cru que je pouvais te faire confiance, que mon enfant était entre de bonnes
mains avec toi. J’ai cru à tes belles paroles, ce que tu appelais tes « missions ». Je me
réjouissais de voir comment tu allais, comme tu le clamais haut et fort, « promouvoir la
confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves ». J’aurais dû voir
que c’était trop beau pour être vrai, que tu ne joindrais pas l’acte à la parole. Dans l’absolu,
s’il ne s’était agi que de moi, j’aurais juste pris acte et passé mon chemin.
Laisse-moi te conter à quel point tu as fait mal à mon enfant.

Interpellation politique : La question du coût de la scolarité dans la nouvelle législature !

Ce 17 juin 2014, le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (RWLP) a adressé un courrier aux formateurs des prochains gouvernements pour les interpeller sur la pauvreté des enfants[1] en Belgique. En particulier, la demande du RWLP est que les … Lire la suite­­