Circulaire 7625 – Définition d’une stratégie en vue de la rentrée de septembre 2020/2021 dans le contexte du Covid-19 – Enseignement secondaire

Classé dans : Circulaires | 0

Télécharger la circulaire 7625 : c’est par ici

 

Définition d’une stratégie en vue de la rentrée de septembre 2020/2021dans le contexte du Covid-19 – Enseignement secondaire

 

Introduction

La crise du Covid-19 a clairement mis en évidence que, quels que soient les canaux utilisés (numérique, télévision, support papier, autres) pour permettre un enseignement à distance et quelle que soit la qualité des outils mis à disposition, rien ne peut remplacer l’enseignant dans sa classe, en présentiel, avec ses élèves.

La priorité pour la Fédération Wallonie-Bruxelles a donc été d’étudier dans quelles conditions une rentrée en présentiel de tous les élèves pouvait être envisagée pour le nombre le plus élevé de jours possible, tout en veillant à leur sécurité et à celle des membres du personnel.

Sur cette base, les experts du Groupe de déconfinement ont formulé des propositions en référence aux scénarios pouvant être anticipés en fonction des évolutions de la propagation du virus. Le Conseil national de sécurité a validé ces propositions ce 24 juin.

Différents scénarios correspondant à des niveaux de pandémie bien identifiés sont donc désormais définis, ainsi que les mesures de sécurité concrètes qui y sont liées. Le Conseil de sécurité peut décider à tout moment du scénario qui doit s’appliquer, mais ses décisions s’inscriront a priori dans ce canevas.

Il est à noter que le concept de bulle de contact continue à s’appliquer dans certains de ces scénarios. La bulle de contact correspond au groupe-classe. Lorsqu’un scénario exige de réduire la taille des bulles de contact, les groupes-classes sont divisés par deux, ce qui signifie que les élèves viennent également à l’école pour un nombre limité de jours.

Compte tenu du déploiement du « testing et tracing » et de la possibilité croissante de localiser les sources d’infection, des niveaux de sécurité différents pourraient être appliqués dans certaines zones territoriales à certains moments.

Vu les découvertes scientifiques récentes concernant le rôle des enfants dans la propagation du virus et leur vulnérabilité à celui-ci, l’enseignement maternel et primaire est traité comme un ensemble, à l’exception de quelques règles spécifiques. Si l’âge de 12 ans est considéré comme un point charnière, il ne paraît pas pertinent de prévoir des différences de traitement entre élèves du primaire, même si certains dépassent cet âge. Pour le secondaire, considérant que tous les élèves ont plus de 12 ans sauf exception, le risque de propagation augmente au sein de l’ensemble du groupe et cela justifie d’appliquer des normes de sanitaires différentes.

Le 1erseptembre 2020, la rentrée aura lieu au niveau Jaune tel que défini ci-après, sous réserve de l’évolution de la propagation du virus.

Cette rentrée de septembre ne sera donc pas comme les autres.

D’une part, des mesures spécifiques doivent être prises pour contrer les conséquences de la crise du Covid-19 en termes d’apprentissages non vus, d’inégalités scolaires et décrochage.

D’autre part, il convient de se préparer à des formes d’enseignement qui devront se poursuivre partiellement à distance,au moins au début de l’année et pour un certain temps sans doute.

 

En toutes hypothèses :

  • Dès le 1er septembre, l’obligation scolaire sera pleinement rétablie. Fréquenter ou non l’école, suivre ou non les apprentissages ne sera plus laissé à la libre appréciation des parents.
  • Par ailleurs, les pouvoirs organisateurs auront l’obligation d’ouvrir les écoles et d’organiser les apprentissages dans les conditions définies dans la présente circulaire. La continuité des apprentissages devra être assurée;
  • Enfin, un monitoring sera mis en place pour prendre en compte l’impact du Covid sur le nombre d’élèves inscrits et présents dans certains établissements ou certaines filières et donc sur l’encadrement des écoles.

Nous sommes bien conscients du fait que vous n’avez pas attendu pour préparer activement les différentes variantes possibles de la rentrée en vue de faire face aux enjeux colossaux auxquels sont et seront confrontées vos écoles.

La présente circulaire vise à vous informer des scénarios et à formuler les attentes du pouvoir régulateur quant à la stratégie à mettre en œuvre dans ce cadre, tout en vous laissant la souplesse nécessaire pour y articuler les dispositifs que vous avez déjà prévus. Elle aborde également les soutiens qui seront mis à votre disposition.

Caroline DESIR

Vous trouverez l’ensemble des tableaux reprenant les situations possibles dans la circulaire même.

Télécharger la circulaire 7625 : c’est par ici