1966
– Naissance de la FAPEO

1968 – Reconnaissance de la FAPEO en tant qu’organisme national d’éducation populaire

1970 – L’arrêté royal du 26/01/70, constituant le Conseil National des Parents, reconnaît la FAPEO comme porte-parole des parents d’élèves de l’enseignement officiel. Un arrêté ministériel du 23/02/70 permet à la FAPEO de siéger au Conseil National de l’Enseignement de l’État. Pour la première fois en Belgique, des parents sont représentés au sein d’une instance officielle.

1978 – La FAPEO est reconnue comme organisme d’éducation permanente.

1983 – La FAPEO est un des membres fondateurs de l’European Parents Association (EPA).

1990 – La FAPEO est représentée au Conseil de l’Éducation et de la Formation (CEF) et au Conseil Communautaire des Parents d’Élèves.

1997 – Suite au Décret Missions du 01/01/98, la tenue d’un Conseil de participation devient obligatoire dans tous les établissements scolaires de la Communauté française. L’article 69 du décret reconnait la FAPEO comme représentant les parents de l’Enseignement officiel. La Fédération est responsable de l’organisation de l’élection des représentants des parents dans les écoles où existe une Association de parents affiliée.

2001 – La FAPEO est reconnue comme opérateur des formations de délégués d’élèves.

2002 – Dans le cadre de la mise en place de la Commission de Pilotage, la FAPEO prend part à la campagne « Participation, mode d’emploi – Pour une école parents a(d)mis ».

2003 – Les quatre fédérations d’associations de parents d’élèves en Belgique (KOOGO, VCOV, UFAPEC, FAPEO) signent la Déclaration de la Plate-forme et scellent ainsi l’émergence dans le paysage éducatif belge d’une nouvelle forme d’action parentale dans un souci d’atteindre une qualité optimale de l’enseignement pour tous les enfants.

2004 – La FAPEO est co-signataire de la Déclaration commune pour un Contrat stratégique pour l’Éducation.

2005 – La ministre Marie Arena  lance le Contrat pour l’Ecole, anciennement dénommé Contrat stratégique pour l’Education. Pour répondre aux problèmes majeurs de notre enseignement, 10 priorités sont établies:

• Plus d’enseignants pour nos enfants
• Garantir à chaque jeune la maîtrise des compétences de base
• Orienter efficacement chaque enfant
• Choisir et apprendre un métier à l’école
• Mieux préparer les enseignants
• Doter les élèves et les enseignants des outils du savoir
• Valoriser les enseignants
• Piloter nos écoles en permanence
• Non aux écoles ghettos !
• Renforcer le dialogue écoles-familles

Les objectifs pour 2013 sont clarifiés: réduction de 50% du nombre d’échecs en primaire et de 25% en secondaire, 100% des élèves âgés de 14 ans détenteurs du CEB et 58% des jeunes âgés de 20 ans détenteurs du certificat de qualification ou d’enseignement secondaire supérieur.

2009 – Adoption du Décret portant sur les Associations de parents d’élèves et les Organisations représentatives d’Associations de parents d’élèves en Communauté française, dit Décret « AP ». Les Associations de parents obtiennent enfin un cadre légal.

2011 – La circulaire relative au Décret « AP »  est envoyée à tous les chefs d’établissement en Communauté française. Cette circulaire vise à « informer sur les enjeux liés à la qualité des relations entre l’équipe pédagogique et les familles telles que définies dans le Décret du 30 avril 2009″.